Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Mercredi 27 Novembre 2019


Shishaldin (Etats-Unis / Alaska, Îles Aléoutiennes)

        Le Shishaldin a connu plusieurs épisodes d'activité en novembre. Une hausse de la sismicité et des températures de surface élevées les 19 et 20 novembre ont indiqué que l’activité éruptive était soutenue. La sismicité a ensuite brusquement chuté le 20 novembre, annonçant une nouvelle pause d'activité. La sismicité a de nouveau augmenté les 24 et 25 novembre et de petites explosions ont été enregistrées sur le volcan, ainsi que des températures de surface élevées. Un effondrement partiel du cône sommital le 24 novembre a provoqué un écoulement pyroclastique atteignant 3 km le long du flanc nord-ouest. Une nouvelle coulée de lave sur le flanc nord-ouest a avancé sur plusieurs centaines de mètres. La couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange et le niveau d'alerte volcanique est maintenu à Vigilance.
Source : AVO


Fuego (Guatemala)

        De nombreuses explosions sont encore enregistrées chaque heure sur le Fuego. Elles génèrent des panaches de cendre pouvant atteindre 1,1 km au-dessus du cratère. Des retombées de cendre sont signalées dans plusieurs zones sous le vent. Les explosions produisent parfois des ondes de choc qui font vibrer les vitres des maisons dans les localités proches du volcan. Les matériaux incandescents sont également éjectés à une hauteur allant de 100 à 450 mètres et provoquent des avalanches qui parcourent parfois de longues distances dans les ravines sur les pentes du volcan. En novembre, les coulées de lave ont progressé de plusieurs centaines de mètres dans les ravines Seca et de Santa Teresa.
Source : INSIVUMEH


Karangetang (Indonésie / Île de Siau, Archipel des îles Sangihe)

        La lave continue de s’échapper du cratère principal du Karangetang et parcourt jusqu’à 1,8 km dans les ravines sur les flancs sud-ouest et ouest. Des panaches de gaz et de vapeur parfois denses s’élèvent jusqu’à 300 mètres au-dessus du sommet. L'incandescence des deux cratères sommitaux est visible la nuit. Le niveau d'alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4).
Source : CVGHM


Soufriere Hills (Royaume-Uni / Antilles, Île de Montserrat)

        Contrairement à ce qu’ont annoncé le Volcanic Ash Advisory Center (VAAC) de Washington il y a quelques jours, le volcan Soufriere Hills à Montserrat n’est pas entré de nouveau en éruption. Les autorités locales ont été contraintes de diffuser une mise au point pour rassurer la population. Le 19 novembre 2019, le VAAC, avait publié une alerte basée sur l’exploitation d’images satellitaires.
        Aucune émission de gaz et encore moins de cendre n’a été constatée au cours d’une mission de reconnaissance.

Source : Radio Caraïbes International


White Island (Nouvelle-Zélande / Bay of Plenty)

        GNS Science indique qu’aucun changement significatif n’a été observé à White Island depuis le dernier bulletin d’activité. En particulier, le comportement du volcan ne s’est pas modifié après le séisme de M 5,9 qui a été enregistré à grande profondeur dans la partie orientale de la Bay of Plenty le 23 novembre 2019. Le niveau d’alerte est à 2 depuis le 18 novembre 2019.
Source : GNS Science