Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Jeudi 24 Janvier 2019


Fuego (Guatemala)

        L’éruption du Fuego s’est intensifiée ces derniers jours, et plusieurs bulletins spéciaux ont été publiés par l’INSIVUMEH. L’Institut et les autorités indiquent qu’il y a un risque de coulées de lave et d’avalanches pyroclastiques dans les prochains jours.
        À l’heure actuelle, le volcan est secoué par des explosions d’intensité variable à raison de 15 à 25 événements par heure. On peut entendre leurs grondements jusqu’à 15 kilomètres de distance. Les panaches de cendre montent jusqu’à 5 kilomètres d’altitude. Comme souvent lors des éruptions du Fuego, des avalanches dévalent les ravines Las Lajas, Seca, Cenizas et Honda. Il est conseillé aux personnes vivant à proximité du volcan de suivre l’activité volcanique par les voies officielles et de rester à l’écart des zones à risque.

Source : INSIVUMEH, CONRED


Popocatépetl (Mexique)

        Une forte explosion a été enregistrée sur le Popocatepetl à 23h06 (heure locale) le 22 janvier 2019. Le volcan a projeté des matériaux incandescents jusqu’à 2 kilomètres sur ses pentes. Le VAAC de Washington a indiqué que le panache de cendre généré par l’explosion a atteint une hauteur d’environ 7 kilomètres au-dessus du niveau de la mer.
        De fortes explosions sont observées de temps en temps sur le Popocateptl. Elles se produisent généralement lorsque les gaz sont bloqués sous le cratère et lorsque la pression est libérée soudainement. La situation est maintenant redevenue normale avec les habituelles émissions de gaz et de vapeur. Le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune Phase 2.

Source : CENAPRED


Merapi (Indonésie / Île de Java)

        Le dôme de lave du Merapi continue de croître et a atteint un volume estimé à 453 000 mètres cubes le 16 janvier 2019, avec une vitesse de croissance de 2300 mètres cubes par jour. Il existe de nombreux effondrements qui déclenchent des chutes de blocs incandescents.
        Le niveau d'alerte du Merapi est maintenu à 2, sur une échelle à quatre niveaux. Les habitants doivent éviter de mener des activités dans un rayon de trois kilomètres du sommet.

Source : Antara News


Manam (Papouasie-Nouvelle-Guinée)

        Un nouvel épisode éruptif particulièrement violent affecte en ce moment le volcan de l’île de Manam. Un événement de forte intensité a eu lieu le 24 janvier 2019 vers 16h20 (TU). Le VAAC de Darwin indique que la cendre produite par l’éruption a atteint une altitude de 16,7 kilomètres. Le nouveau nuage de cendre survient un jour après une autre éruption qui a projeté la cendre jusqu'à 15,2 kilomètres au-dessus du niveau de la mer.
        Le volcan est en éruption continue depuis plus de 24 heures et a détruit des tours de télécommunication, des réserves d'eau, des jardins potagers et d'autres infrastructures. Le responsable du secrétariat de l'Autorité de Réinstallation de Manam a demandé une évacuation immédiate de la population vivant à proximité du volcan. Il y a un besoin urgent d'abris temporaires sur le continent. La couleur de l’alerte aérienne est Rouge.
        L'île de Manam, d’une dizaine de kilomètres de large, se trouve à 13 kilomètres de la côte nord de la Papouasie-Nouvelle-Guinée continentale et héberge l'un des volcans les plus actifs du pays.

Source : The Watchers