Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Mardi 16 Novembre 2010


Merapi (Indonésie / Île de Java)

        Le Merapi est en train de se calmer. Le gouvernement a donc réduit la zone de sécurité et autorisé une partie des 390 000 réfugiés à rentrer chez eux. Toutefois, il est recommandé aux personnes âgées et aux femmes enceintes, qui restent le groupe le plus vulnérable, de rester dans les camps.

       Dans le district de Klaten, la zone de sécurité de 20 km a été ramenée à 10 km. La zone de 10 km est maintenue dans le district de Boyolali qui a été le moins affecté par l'éruption. Dans le district de Magelang, qui a été le premier à subir les assauts du Merapi, la zone de sécurité est maintenant de 15 km alors que dans le district de Sleman elle est maintenue à 20 km.

       Avec l'aide de la police et de l'armée, l'Agence Nationale de Gestion des Risques (l'équivalent de notre Protection Civile) est en train de nettoyer les zones habitées recouvertes par la cendre à Magelang et à Klaten. 161 camions ont été mis à la disposition des habitants pour leur permettre de revenir chez eux après cette opération de nettoyage.

       Aucune crise éruptive majeure ne s'est produite depuis de 5 novembre mais les géologues indiquent que le Merapi reste menaçant. Il n'est pas question pour le moment d'abaisser le niveau d'alerte qui reste à 4, le maximum.