Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Mercredi 1er Septembre 2010


Sinabung (Indonésie / Île de Sumatra)

        Le Sinabung n'a pas connu de nouvelle crise éruptive hier mardi, mais son niveau d'activité est resté élevé avec 18 épisodes de tremor correspondant à des projections de matériaux jusqu'à une centaine de mètres de hauteur. La plupart des personnes évacuées hésitent à rentrer chez elles. Les quelque 6000 qui ont décidé de quitter les camps de réfugiés habitent pour la plupart en dehors du périmètre de sécurité de 6 km de diamètre mis en place autour du volcan. Les 24 000 autres préfèrent attendre que la situation soit plus sure avant de regagner les villages sur les pentes du Sinabung. Le trafic aérien est normal.
Source : The Jakarta Post


Etna (Italie / Sicile)

        Dans son dernier bulletin mensuel, l'INGV indique que l'Etna « a montré de plus en plus de signes d'activités en août », essentiellement dans la Bocca Nuova.
       - Le 8 août, une petite émission de cendre s'est produite dans la bouche la plus à l'ouest (BN-1) du cratère. Elle a probablement été provoquée par un effondrement d'une partie instable de la paroi de ce même cratère.
       - Le 25 août à 15h09, plusieurs émissions de cendre ont eu lieu à partir de la BN-1 de la Bocca Nuova. Le phénomène a duré une vingtaine de minutes, avec une colonne de cendre gris sombre qui s'est élevée à 1 ou 2 km au-dessus du sommet. L'analyse de cette cendre a montré qu'elle était composée de grains très fins avec une majorité d'éléments lithiques et pratiquement pas de matériaux juvéniles. L'événement s'est à nouveau accompagné d'un effondrement d'une partie de la paroi occidentale de la BN-1, rendant ce secteur encore plus instable.
        Au cours de jours qui ont suivi, d'autres explosions, effondrements et émissions de cendre ont été observés dans cette même bouche. Ainsi, entre le 25 et le 30 août, on a enregistré 8 événements de ce type, mais moins violents que celui du 25 août.
       S'agissant des autres cratères, des explosions sont toujours perceptibles au fond de la Bocca Nord-Est. Toutefois, les observations sur le terrain n'ont pas révélé la présence de matériaux récents, que soit à l'extérieur ou dans la partie visible interne de ce cratère.
       Le fond de la Voragine est obstrué par des débris et on observe uniquement un faible dégazage à partir de fumerolles le long de la paroi interne du cratère.
       Le Cratère SE et le pit crater qui perce son flanc SE sont eux aussi obstrués et montrent un faible dégazage.