Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Jeudi 15 Avril 2010


Eyjafjöll (Islande)

        22h30 : Message d'urgence de la Protection Civile islandaise : Il y a actuellement une très forte crue de la rivière Markarfljót. La Protection Civile craint que les digues ne résistent pas et a ordonné une évacuation d'urgence dans les districts de Fljótshlíd et Landeyjar. L'eau se précipite sous la langue glaciaire du Gigjökull et emprunte le chenal de la rivière à une vitesse d'environ 10 km/h. La rivière charrie des icebergs gros comme des voitures. L'évacuation est maintenant presque terminée.

        18 heures : L'éruption semble s'être stabilisée. La sismicité reste relativement faible dans la région de l'Eyjafjallajökull. Seules deux secousses de M1,7 et 2,5 ont été enregistrées tôt ce matin.
        Les rivières en provenance du glacier sont en décrue et les Islandais sont en train de colmater la brèche qu'ils avaient ouverte dans la Route n°1 pour empêcher la destruction des ponts.
        Les fermiers sont inquiets car la cendre tombe en abondance sur les pâturages. Ils ont le souvenir de l'éruption du Katla en 1918 qui avait entraîné la mort de presque tous les animaux dans le secteur de Medallandi.
        La Protection Civile islandaise conseille à la population de se munir de masques à poussière afin de ne pas inhaler la cendre du volcan qui pourrait s'avérer toxique. Cette recommandation concerne toutes les régions et pas uniquement celle affectée par l'éruption car le vent peut tourner à tout moment. Des masques sont disponibles gratuitement dans tous les centres de santé.
        Comme indiqué précédemment, le trafic aérien est fortement perturbé dans tout le nord de l'Europe. Il est difficile de dire combien de temps dureront les difficultés. Cela dépendra de l'orientation du vent et surtout du comportement du volcan.
Source : Iceland Review

        14 heures : Les retombées de cendre de l'Eyjafjallajökull représentent un problème pour les fermiers islandais. La plupart d'entre eux ont gardé leurs animaux à l'intérieur. Toutefois, dans certaines fermes, les chevaux et les moutons étaient dans les prés et il a fallu les rassembler pour les mettre en sécurité.
        Rien n'indique que l'éruption est en train de se calmer. Le vent emporte la cendre vers l'est. Le nuage, qui atteint une hauteur de 6 à 8 km, traverse l'océan et perturbe sérieusement le trafic aérien au Royaume Uni et en Scandinavie, avec la fermeture d'aéroports tels que Heathrow, Gatwick, Stansted en Grande Bretagne et Gardemoen à Oslo.
        L'aéroport de Keflavik, situé à l'ouest, fonctionne normalement en sachant que les vols domestiques vers l'est de l'Islande sont fortement perturbés. Quelque 1100 personnes sont bloquées dans l'aéroport, suite à la fermeture de plusieurs espaces aériens européens (britannique en particulier).
        La plupart des 700 personnes qui avaient été évacuées hier ont pu regagner leurs domiciles hier soir. Les occupants de 20 fermes ont dû passer la nuit ailleurs mais ont été autorisés à venir s'occuper de leur bétail ce matin.
Source: Iceland Review

        10 heures : Le nuage de cendre en provenance de l'Eyjafjalajökull traverse l'espace aérien britannique et certains aéroports du Royaume Uni ont dû fermer. Il est demandé aux voyageurs de contacter leurs compagnies aériennes pour savoir si leurs vols sont affectés.
        La fermeture concerne actuellement les aéroports d'Aberdeen, Edimbourg et Glasgow en Ecosse, mais d'autres aéroports du Royaume Uni sont susceptibles de subir le même sort dans la journée.
        Les nuages de cendre se déplacent vers le SE, en direction de l'Ecosse, du Danemark et de la Norvège où des restrictions de vol sont également envisagées.