Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Mercredi 14 Avril 2010


Eyjafjöll (Islande)

        Une nouvelle éruption en vue en Islande ?
        8 heures : L'éruption de l'Eyjafjoll n'a peut-être pas dit son dernier mot, à moins que l'on assiste à une autre éruption dans un secteur différent ! Depuis 23 heures hier soir, on enregistre un important essaim sismique à faible profondeur avec des événements allant de M0,9 à M2,8 dans la partie sud du glacier Eyjafjallajökull, au nord de Skogar. Si une éruption devait démarrer sous le glacier, elle serait sûrement moins touristique que la précédente car le risque d'inondation serait très élevé.
        9 heures : Suite à la hausse de la sismicité sous l'Eyjafjallajökull, la région au sud du glacier a été évacuée et la route n°1 est fermée de Hvolsvöllur à Skógará.
        13 heures : Les volcanologues islandais ont confirmé dans la matinée qu'une éruption a commencé vers 7 heures ce matin dans la zone sommitale de l'Eyjafjallajökull. Elle ne semble pas de grande envergure pour le moment, mais la visibilité est très mauvaise. Des pilotes ont vu un nuage de vapeur s'élever au-dessus de la couche nuageuse. Le magma s'est frayé un chemin dans la couche de glace et a dégagé une zone d'environ 200 mètres de diamètre.
        Le débit des rivières qui naissent sur le glacier a considérablement augmenté et on observe les premières inondations de part et d'autre de la langue glaciaire du Gígjökull. Elles n'atteignent cependant pas l'importance des crues de printemps dans la région.
        14 heures : La situation évolue rapidement. Alors que la brèche ouverte par la chaleur au sommet du glacier avait ce matin un diamètre de 200 mètres, les volcanologues estiment maintenant que la fracture dans la glace a une longueur de 500 mètres. Un panache de gaz et de cendre s'élève jusqu'à environ 6500 mètres de hauteur. L'éruption se limite à la zone sommitale du volcan.
        La rivière glaciaire est en crue, avec un débit estimé à 1000 mètres cubes par seconde. Les personnes qui se trouveraient à proximité du pont sur la rivière Markarfjolt doivent se replier vers Hvolsvöllur de toute urgence.
        17 heures : Poursuite de l'éruption et des inondations (jökulhlaup en islandais). Au moment où j'écris ces lignes, il semblerait que la crue ait atteint un pic, mais cette information demande confirmation.
        La fissure éruptive au sommet du volcan a une longueur d'environ 2 km.
        Cette fois, ce ne sera pas une éruption pour touristes. En effet, l'avion est, pour le moment, le seul moyen de voir l'éruption. De plus, toutes les routes autour du glacier sont interdites à la circulation car il y a risque d'inondations et leur accès est réservé aux véhicules de secours.