Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Jeudi 25 Mars 2010


Eyjafjöll (Islande)

        Hier après-midi, la coulée de lave produite par l'éruption a chuté de 200 mètres pour ensuite s'engouffrer dans le canyon de Hrunagil où son contact avec la neige a provoqué des explosions de vapeur parfaitement visibles sur les webcams.
        Le volcanologue Haraldur Sigurdsson indique que l'éruption n'a guère évolué, sauf que le nombre de cratères a diminué suite à l'accumulation des matériaux autour des bouches. Leur nombre se réduit (il est actuellement de 4 ou 5) mais leur force d'émission est plus forte.
        Il est probable que la lave va avancer dans le canyon de Hrunagil en direction de la vallée de Thorsmörk.
        D'après H. Sigurdsson, l'éruption ressemble à celle de l'Askja en 1961 et à celle des Iles Vestmann en 1973. La température de la lave est élevée (1150 - 1200°C).
        Plusieurs agences de voyage islandaises organisent des vols en hélicoptère vers l'éruption (compter entre 150 et 300 euros selon la longueur de l'excursion).
        Seuls des randonneurs expérimentés peuvent accéder au col de Fimmvörduháls. Compter environ 5 heures au départ de Skógar. L'accès du col en voiture est interdit. Deux jeeps se sont retrouvées bloquées hier et il a fallu porter secours à leurs occupants.


Shiveluch (Russie / Kamtchatka)

        Selon un communiqué du Service Géophysique de l'Académie des Sciences russe relayé par l'agence Tass, le volcan a émis le 23 mars un panache de cendre montant jusqu'à 7 km d'altitude, sans toutefois mettre en danger les zones habitées. Aucune indication sur les retombées éventuelles de cendre n'a été communiquée.
        Les scientifiques ont rédigé ce communiqué au vu des informations transmises par les stations sismiques installées à proximité du Shiveluch qui ont enregistré un événement sismique d'une durée de 4 minutes sur le volcan.