Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Vendredi 10 Octobre 2008


Kilauea (États-Unis / Hawaii)

        Pour faire suite aux informations données dans la dernière revue LAVE (n°134), voici quelques données pratiques concernant la situation actuelle sur le Kilauea. L'éruption se poursuit, ponctuée de phases de dégonflement et de gonflement du volcan (DI tilt events). En conséquence, la lave en provenance de sa source proche du Pu'u O'o arrive de manière plus ou moins régulière dans le Pacifique à l'ouest de Kalapana. L'accès à ce site est interdit. On ne peut apercevoir le panache de vapeur (et parfois des projections de lambeaux de lave) que depuis la plateforme mise à disposition des touristes à environ 400 mètres de distance.
        Il n'y a que très rarement des coulées de surface sur la plaine côtière. Ces derniers jours, la lave coulait uniquement dans la partie supérieure du pali, zone interdite d'accès et de toute façon extrêmement dangereuse et difficile à atteindre.
        Un panache de gaz s'échappe en permanence de la bouche d'une cinquantaine de mètres de diamètre qui s'est ouverte il y a plusieurs mois dans le plancher de l'Halema'u ma'u. Un lac de lave bouillonne au fond de la bouche, mais il n'est que très rarement visible depuis l'hélicoptère à travers les volutes de gaz (essentiellement SO2) qui s'en échappent. Au vu de la sismicité, on peut raisonnablement penser que la surface du lac se prolonge sous la croûte de lave qui recouvre le fond du cratère. De toute façon, personne n'est autorisé à s'approcher de la lèvre de l'Halema'uma'u et une grande partie du sommet du Kilauea est fermée au public.
        Voici le listing des zones inaccessibles actuellement : La Crater Rim Drive entre le Jaggar Museum et le carrefour avec la Chain of the Craters Road. Le sentier du Ka'u Desert est fermé entre le Jaggar Museum et la Pepeiao Cabin. Sont également fermés : le départ du sentier du Ka'u Desert sur la Highway 11 et le sentier conduisant aux Footprints et, plus loin, au Mauni Iki et à la Hilina Pali Road. Tous les sentiers conduisant à la caldeira du Kilauea et la traversant sont interdits d'accès eux aussi. Le Napau Crater et le Pu'u O'o (où le lac de lave a disparu) sont interdits depuis très longtemps. Attention ! La surveillance exercée par les rangers est beaucoup plus stricte en ce moment !
        Une conclusion s'impose : la situation actuelle n'est pas très favorable pour visiter le Kilauea, mais il est vrai que l'archipel hawaiien recèle d'autres volcans très intéressants et ouverts actuellement au public : Mauna Loa, Mauna Kea (accès en 4x4 uniquement), Haleakala, etc.