Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Mercredi 14 Mai 2008


Chaitén (Chili / Patagonie)

        Selon la plupart des scientifiques sur place, la cendre qui ne cesse de tomber sur la région va probablement entraîner des dégâts à long terme sur l’environnement, et affecter la santé des personnes et des animaux en Patagonie. Cette cendre, provoquée par la pulvérisation des roches, contient toutes sortes de minéraux. Elle a pollué les lacs et les rivières, recouvert les plantes et modifié l’habitat des animaux qui essayent péniblement de survivre.
         Bien qu’il soit encore trop tôt pour connaître ces effets à long terme, les écologistes affirment que la vie a définitivement changé dans la région célèbre pour ses forêts de pins et de cyprès qui hébergent les pumas et une espèce rare de cervidés.
         Les autorités affirment que la cendre émise par le volcan n’est pas toxique. Pourtant, les habitants des provinces proches du Chaitén au Chili et en Argentine se sont plaints de brûlures des yeux, de troubles respiratoires et de l’eau polluée. Les aéroports sont fermés à cause de la mauvaise visibilité et du risque que représente la cendre pour les moteurs des avions.
         Comme je l’ai indiqué précédemment, une crainte des scientifiques est que la colonne éruptive vienne à s’effondrer. Le pire des scenarii est que la cendre et les roches retombent brutalement, enfouissent la ville de Chaitén (située à une dizaine de kilomètres du volcan) et détruisent définitivement toute forme de vie dans cette région.


Etna (Italie / Sicile)

        L'éruption qui a (re ?)commencé hier - après des séquences sismiques très marquées allant jusqu'à M3,9 - se poursuit à l'heure actuelle. Selon les derniers communiqués de l'INGV, un survol en hélicoptère ce matin a permis d'observer une première fracture orientée nord-sud à 3000 m d'altitude, juste à l'est des cratères sommitaux. En début d'après-midi, la lave avait cessé de s'écouler à partir de cette fracture. Une deuxième fracture orientée plus ou moins est-ouest s'est ouverte entre 2900 et 2500 m d'altitude (entre le Cratère SE et le Monte Rittmann) le long de la paroi occidentale de la Valle del Bove. La coulée qui en sort était bien alimentée au moment du survol. Au cours de sa descente dans la Valle del Bove, la coulée se divise en deux bras. Le front du premier se situait en début d'après-midi à une altitude d'environ 1300 m. L'autre front, plus actif, se situait à environ 1450 m d'altitude, à environ 1 km du Monte Calanna. La longueur maximale de la coulée a été estimée à un peu plus de 5 km.
         A noter par ailleurs que l'activité strombolienne au niveau des « boutonnières » qui s'étaient formées le long de la coulée était en perte de vitesse aujourd'hui. Il semble que l'éruption soit stabilisée, comme le montre aujourd'hui la régularité du tremor éruptif.


Stromboli (Italie / Îles Eoliennes)

        Selon le journal La Sicilia, toutes les excursions au sommet du volcan sont annulées jusqu'à nouvel ordre depuis hier. La décision a été prise par les guides, suite à une augmentation du tremor éruptif.
Source : Journal La Sicilia