Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Jeudi 19 Septembre 2019


Copahue (Chili)

        Le SERNAGEOMIN indique qu’un séisme longue durée (LP) a été enregistré sur le Copahue (frontière entre le Chili et l'Argentine) dans la soirée du 11 septembre 2019, en relation avec une explosion qui a généré un panache de gaz et de cendre atteignant de faibles hauteurs. Une explosion plus puissante, enregistrée plus tard dans la nuit, a produit un panache qui s’est élevé à 250 mètres au-dessus du cratère. Des dépôts incandescents autour de la bouche éruptive étaient visibles la nuit et un dépôt de cendre couvrant une superficie de 3,4 kilomètres carrés recouvrait le flanc est-sud-est. Le niveau d'alerte reste à la couleur Jaune.
Source : SERNAGEOMIN


Nevados de Chillán (Chili / Araucanie)

        Les panaches de gaz du Nevados de Chillán s’élèvent jusqu’à 800 mètres au-dessus du cratère Nicanor. Des explosions éjectent parfois des matériaux incandescents. Le 14 septembre, une coulée de lave de 600 mètres de long et de 100 mètres de large avançait sur environ 600 mètres le long du flanc nord-nord-est. Le niveau d'alerte reste à la couleur Orange. Le public doit rester à au moins 3 kilomètres du cratère sur le flanc sud-ouest et à 5 kilomètres sur le flanc est-nord-est.
Source : SERNAGEOMIN


Villarrica (Chili)

        Une vidéo du Villarrica tournée lors d'un survol le 11 septembre montre un cône actif sur le plancher du cratère. La sismicité et l'activité explosive sont actuellement en baisse. En conséquence, le niveau d'alerte volcanique a été abaissé à la couleur Jaune.
Source : SERNAGEOMIN


Sakurajima (Japon / Île de Kyushu)

        Le Sakurajima est toujours très actif. Une éruption le 16 septembre 2019 a produit un panache de cendre qui s'est élevé à 2,8 kilomètres au-dessus du cratère. Le 17 septembre, une autre explosion a généré un panache de cendre qui est monté à 1 kilomètre, avec des projections de blocs jusqu'à 1,1 kilomètre. Plus tard dans la journée, deux événements éruptifs ont produit des panaches de cendre de 1,6 kilomètre de hauteur. Le niveau d'alerte reste à 3 (sur une échelle de 5).
Source : JMA


Karangetang (Indonésie / Île de Siau, Archipel des îles Sangihe)

        En Indonésie, la lave coule toujours depuis le Cratère Principal du Karangetang (Sud) et du Cratère Dua (Nord). Le niveau d'alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4).
Source : CVGHM


Anak Krakatau (Indonésie / Détroit de la Sonde)

        Le réseau sismique de l’Anak Krakatau a enregistré cinq événements éruptifs du 9 au 15 septembre 2019. Une webcam a enregistré des panaches de vapeur s'élevant à 150 mètres du fond du cratère et des panaches de cendre plus denses s'élevant à 300 mètres. Le niveau d'alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et le public est invité à rester en dehors de la zone de danger de 2 kilomètres de rayon.
Source : CVGHM


Pacaya (Guatemala)

        L'activité sismique du Pacaya a augmenté le 8 septembre 2019 et les jours suivants, parallèlement à une intensité de l’activité explosive dans le cratère Mackenney. Des explosions ont envoyé des matériaux jusqu'à 75 mètres au-dessus du cône. Des coulées de lave avancent sur plus de 500 mètres sur les flancs nord et nord-ouest du volcan.
Source : INSIVUMEH