Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Jeudi 21 Janvier 2021


Kilauea (États-Unis / Hawaii, Big Island)

        L'éruption du Kilauea se poursuit. La lave est émise par une bouche sur le côté nord-ouest du cratère. Le lac de lave présente une profondeur d’environ 200 m. Il reste immobile sur sa moitié est. Les émissions de SO2 restent élevées à environ 4700 t/j. Les inclinomètres du sommet révèlent une tendance majoritairement inflationniste. Il n’y pas de données sismiques ou de déformation indiquant que le magma se déplace actuellement vers les zones de rift du Kilauea.
Source : HVO


Volcan de boue Shikhzekhirli (Azerbaïdjan)

        En Azerbaïdjan, Shikhzekhirli est l'un des volcans de boue les plus actifs au monde. Il a éclaté le 15 janvier 2021. C'était le 25ème paroxysme depuis 1810. Le volcan est entré en éruption en trois phases d'une durée de respectivement 3 minutes et demie, 2 minutes et 7 minutes. Un total de 1700 m3 de boue a éclaté du volcan, couvrant 2,5 ha de terre.
Source : AzerNews


Suwanose-Jima (Japon)

        Selon la JMA, l’activité éruptive se poursuit à Suwanosejima. De fortes explosions sont encore observées, avec émission de panaches de cendre et projections de matériaux incandescents. Un tel événement a été observé le 20 janvier 2021, avec des photos sur les réseaux sociaux. La JMA ajoute que les bombes et les coulées pyroclastiques peuvent impacter une zone jusqu’à 2 km du cratère.


Merapi (Indonésie / Île de Java)

        Le Merapi reste bien actif. Une comparaison des photos du sommet prises les 7 et 14 janvier 2021 montre que les changements morphologiques intervenus dans la zone sommitale sont dus à l'émergence de nouveaux dômes de lave. Le volume du dôme était estimé à 46 766 m3 le 14 janvier, avec une croissance d'environ 8500 m3 par jour. Le 16 janvier, une coulée pyroclastique est descendue sur 1,5 km dans la ravine Krasak et a produit un panache de cendres qui s'est élevé à 500 m. Au cours des six premières heures du 18 janvier, six avalanches incandescentes sont descendues sur 600 m en direction du sud-ouest. Une coulée pyroclastique a également parcouru environ 1 km dans la ravine Krasak en générant un panache de cendres qui s'est élevé à 50 m au-dessus du sommet.
        Le niveau d'alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public ne doit pas s’approcher à moins de 5 km du sommet.

Source : VSI


Pacaya (Guatemala)

        Au Guatemala, le Pacaya continue d’émettre des panaches de gaz et fait entendre des explosions de faible intensité. Une coulée de lave avance dans une direction sud-sud-ouest sur une longueur de 1100 m.
Source : INSIVUMEH


Fuego (Guatemala)

        On enregistre toujours des explosions sur le Fuego, à raison de 5 à 8 événements par heure, avec des panaches de cendre montant à 4300-4600 m d'altitude. Les explosions génèrent toujours des ondes de choc. On observe des avalanches de blocs dans plusieurs ravines.
Source : INSIVUMEH


Santa-Maria Santiaguito (Guatemala)

        L’INSIVUMEH signale des panaches de cendres générés par des explosions sur le Santiaguito. Des avalanches de blocs et de cendres sont enregistrées, principalement sur les versants ouest et sud-ouest du volcan.
Source : INSIVUMEH


Soufrière de Saint-Vincent (Saint-Vincent et les Grenadines / Arc volcanique des Petites Antilles, Île de Saint-Vincent)

        Les observations visuelles du dôme de La Soufrière de Saint-Vincent indiquent que la croissance se poursuit mais semble principalement se concentrer dans la partie nord de la dépression dans le cratère. Le dôme développe un profil qui ressemble à une aile d'avion, avec une pente raide du côté sud et une pente plus douce vers le nord. La hauteur du dôme semble s’être stabilisée. Une température de 590°C a été mesurée à la surface du dôme, mais l'intérieur est probablement beaucoup plus chaud.
        La NEMO informe la population sur l'activité actuelle du volcan et explique aux familles comment se préparer en cas d'évacuation, mais aucun ordre de ce type n'a été émis à ce jour. Le niveau d'alerte volcanique reste à Orange.
        En plus du volcan, les autorités de Saint-Vincent sont préoccupées par la propagation de la dengue. 1790 cas ont été enregistrés depuis le début de la maladie au moment de la saison des pluies en 2020. 8 personnes sont décédées de complications. Le 19 janvier 2021, Saint-Vincent-et-les Grenadines présentait également 46 nouveaux cas de Covid-19.
        La surveillance de La Soufrière se limite à du 'pilotage à vue'. Personne ne sait comment la situation va évoluer. Simple croissance du dôme sans autre phénomène éruptif ? Evolution vers une situation plus explosive ? Rien ne permet d’apporter une réponse à l’heure actuelle.

Source : Presse locale


Etna (Italie / Sicile)

        Dans un bulletin émis à 2 heures (GMT) le 20 janvier 2021, l’INGV indique qu’un nouveau débordement de lave a été observé sur le versant nord du Cratère Sud-Est (CSE) qui montre aussi une activité strombolienne modérée. L’amplitude du tremor a atteint des valeurs élevées au moment de l’événement, avant de décroître par la suite. Comme précédemment, les données GPS de l'Etna ne montrent pas de variations significatives.
        L'activité strombolienne persistait le 20 janvier au soir dans le Cratère Sud-Est comme on pouvait le voir sur les images de la webcam L.A.V.E.

Source : INGV