Bulletin info-LAVE de
L'Association Volcanologique Européenne
Jeudi 24 Novembre 2022


Kliuchevskoi (Russie / Kamtchatka)

        Un nouvel épisode éruptif a commencé le 20 novembre 2022 sur le Klyuchevskoy, avec une dizaine d'explosions stromboliennes par heure. L'activité sur ce volcan (et sur le Shiveluch) a commencé après un séisme de M 5,7 au large de la côte est du Kamtchatka la nuit précédente.


Shiveluch (Russie / Kamtchatka)

        Le dôme de lave du Sheveluch continue de croître, avec des explosions et des avalanches incandescentes qui accompagnent ce processus. Une incandescence est observée au niveau du dôme de lave. Les données vidéo du KVERT montrent des panaches de cendres associés à des coulées pyroclastiques. Les panaches de cendre s'élèvent à une hauteur de 4,6 à 5 km. La couleur de l'alerte aérienne reste à l'Orange pour le Shiveluch.
        L'activité sur ce volcan (et sur le Klyuchevskoy) a commencé après un séisme de M 5,7 au large de la côte est du Kamtchatka la nuit précédente.


 (Russie / Kamtchatka)

        La couleur de l'alerte aérienne reste Orange pour l'Ekeko, Jaune pour le Bezymianny et le Karimsky.
        Le problème avec les volcans du Kamtchatka est que leurs éruptions peuvent affecter le trafic aérien international et les avions volant à basse altitude.

Source : KVERT, RIA Novosti


Nishino-Shima (Japon / Archipel d'Ogasawara, Île de Nishino-Shima)

        D'importantes émissions sous-marines de gaz sont visibles sur les images satellites de Nishinoshima suite à une augmentation de l'activité éruptive du volcan depuis septembre 2022. L'activité s'est encore intensifiée les 2 et 3 octobre. Au cours des deux premières semaines d'octobre, les panaches de cendres s'élevaient entre 2,2 et 3,5 km au-dessus du niveau de la mer. Les émissions de cendres d'intensité variable se sont poursuivies jusqu'en octobre et en novembre, accompagnées d'importantes émissions de gaz sous la surface de la mer.
Source : Copernicus, The Watchers


Semisopochnoi (États-Unis / Alaska, Îles Aléoutiennes)

        Le cône nord actif du mont Cerberus du Semisopochnoi continue d'émettre un panache de vapeur et la sismicité reste élevée, mais aucune émission de cendres et aucune activité explosive n'ont été détectées depuis le 7 novembre 2022. L'activité sismique, bien que toujours élevée, a diminué. C'est pourquoi l'AVO a abaissé la couleur de l'alerte aérienne au JAUNE et le niveau d'alerte volcanique à 'Advisory' (surveillance conseillée).
Source : AVO


Kilauea (États-Unis / Hawaii, Big Island)

        L'éruption sommitale du Kilauea se poursuit dans le cratère de l'Halema'uma'u. Aucun changement significatif n'a été observé au sommet ou dans les zones de rift. La lave est toujours émise par une bouche au pied de la paroi ouest du cratère. Elle se déverse dans le lac de lave actif et sur le fond du cratère. Des mesures effectuées lors d'un survol le 28 octobre 2022 ont indiqué que le fond du cratère avait connu une élévation totale d'environ 143 m, et que 111 millions de mètres cubes de lave avaient été émis depuis le début de cette éruption le 29 septembre 2021.
Source : HVO


San Miguel (Salvador)

        Une éruption a commencé dans le cratère central du San Miguel le 15 novembre 2022, et le 20 novembre, 62 explosions phréatiques avaient été enregistrées, avec une moyenne de 10 événements par jour. De nombreuses autres explosions ont été enregistrées les jours suivants. Elles ont généré des panaches de gaz, de cendres et de vapeur qui se sont élevés à environ 500 m à 1 km au-dessus du cratère. Certains des événements se sont accompagnés d'incandescence au niveau du cratère. La sismicité inclut des événements volcano-tectoniques, de longue période et des épisodes de trémor. Les données de déformation n'ont montré aucun changement significatif. Le public est prié de rester à 2 km du volcan.
Source : MARN


Takawangha (États-Unis / Alaska, Îles Aléoutiennes)

        Le 18 novembre 2022, l'AVO a fait passer au Jaune la couleur de l'alerte aérienne du Takawangha et à 'Advisory' (surveillance conseillée) le niveau d'alerte volcanique. Le nombre de petits séismes détectés près du volcan avait augmenté au cours des jours précédents, avec une intensification les 17 et 18 novembre. Les séismes ont été localisés à des profondeurs de 3 à 6 km sous le niveau de la mer, avec des magnitudes maximum entre M 2,0 et M 3,0. Il se peut que cette sismicité soit causée par des mouvements de magma en profondeur.
Source : AVO


Villarrica (Chili)

        Lors d'un survol du Villarrica le 19 novembre 2022, les scientifiques du SERNAGEOMIN ont observé un cône au fond du cratère avec une bouche incandescente contenant un lac de lave. Des dépôts de matériaux éjectés sont observés sur les flancs du cône. La sismicité reste élevée sur le volcan. Le niveau d'alerte reste au Jaune et le public est averti que des matériaux peuvent être éjectés à moins de 500 m du cratère.
Source : SERNAGEOMIN


Semeru (Indonésie / Île de Java)

        L'éruption du Semeru se poursuit. Des panaches de gaz et de vapeur s'élèvent de 100 à 400 m au-dessus du sommet. Le niveau d'alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4).
Source : CVGHM