Le tour du monde en 80 Volcans
Les fiches volcans : Tolbachik
Les fiches volcans : Tolbachik

 
Volcan n°  : 1000-24=
Toponyme : Tolbachinskaia Sopka Toluach,
                         Tolbatshinskaja Ssopka

Situation   : Péninsule du Kamtchatka
Pays             : Russie
Altitude      : 3 682 mètres
Type             : Volcan bouclier
Latitude     : 55, 83° Nord
Longitude : 160, 33° Est




Situation : 

        Au Nord de la péninsule du Kamchatka, les volcans sont nombreux avec, du nord au sud, le Sheveluch, le Krestovsky, le Klyuchevskoy, le Kamen, le Bezymianny et le Tolbachik.
        Avec son sommet pointu, l'Ostry Tolbachik culmine à 3 682 m ; c'est le volcan éteint, semblable au Kamen tout proche. Selon l'endroit d'où l'on observe, il masque par sa stature imposante le volcan actif, le Plosky Tolbachik (3 085 mètres), qui lui est accolé. Le Plosky Tolbachik a un cratère d'environ 1,5 km de diamètre, couvert de neige et de glace. Entièrement comblé, il se présente avec une surface toute plate, uniquement percé sur son bord ouest par un cratère de 300 m de large pour 150 m de profondeur. Depuis 1740, date des premiers écrits sur cette région, il s'est manifesté au moins 31 fois.



Tolbachik, septembre 2005 (photographie : Claude Humbert)

Tolbachik, septembre 2005

Tolbachik, septembre 2005 (photographie : Claude Humbert)

Tolbachik, septembre 2005

Tolbachik, juillet 1999 (photographie : Jean-Pierre Kloster)

Tolbachik, juillet 1999

Tolbachik, août 2003 (photographie : Gilbert Mahoux)

Tolbachik, août 2003

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Activité historique : 

        L'activité volcanique a migré au sud du volcan. Sur une zone de 3 à 4 km de large pour une quinzaine de km de long, c'est le domaine des fissures éruptives, des hornitos, des cônes de scories et des coulées de lave dont certaines font 40 km de long. La zone est appelée le nouveau Tolbachik. Car il est vrai que les deux dernières éruptions se sont produites sur ce flanc sud.
        Ainsi, du 7 au 14 mai 1941, sur le flanc sud du Tolbachik, vers 2 000 m d'altitude, se forme un gros cône de cendres. Ses flancs sont recouverts de nombreuses bombes en croûtes de pain et en choux-fleurs, témoignant de la présence d'eau. On y trouve aussi des billes de plagioclases agglomérés. Ce cône émettra aussi une coulée de lave à blocs de 5 km de long. Lors de l'ascension pour le cratère du Tolbachik, on passe au pied de ce cône qui, sur son flanc nord, a une petite coulée en blocs, figée et émergeant du cratère.
        Mais l'éruption historique la plus importante du Tolbachik, et même du Kamchatka (mis à part celle du Bezymianny en 1956), se déroule du 6 juillet 1975 au 10 décembre 1976 soit une durée de presque un an et demi. À 14 km au sud du volcan principal, à 900 m d'altitude, plusieurs cônes s'installent le long d'une fissure. De spectaculaires fontaines de lave montent à près de 2,5 km, jusqu'à la mi-septembre, à l'origine de trois cônes juxtaposés d'une hauteur de 300 m pour le cône 1 (le plus au Sud), de 280 m pour le cône égueulé 2, et de 100 m pour le cône 3 (le plus au Nord). La lave émise des cônes nord du 6 juillet au 10 septembre 1975 est un basalte alcalin, et du 11 au 15 septembre c'est un basalte intermédiaire. L'Union Soviétique a aussi son éruption basaltique et peut rivaliser avec le Kilauea à Hawaï (États Unis). Les volcanologues russes ont à leur disposition des moyens importants pour suivre cette éruption. L'activité volcanique migre ensuite plus au sud, à 10 km, avec un quatrième cône de cendre (165 m de haut) et l'émission, à partir du 18 septembre, d'une coulée de basalte intermédiaire. Du 1er décembre 1975 et jusqu'à la fin de l'éruption, les laves émises par ce cratère sud seront plus évoluées, de type basalte subalcalin. L'activité sera également importante au cratère du Plosky Tolbachik qui s'était réveillé dès le 28 juin 1975 avec des explosions dans le cratère.
        Cette éruption, avec ses coulées de lave et ses cendres, recouvre une surface de près de 36 km² et le volume total est estimé à 2 km³. On découvre ainsi toute une taïga dont il ne reste que des troncs élancés.
        Trente ans après, même dans les cendres, la végétation a encore des difficultés à reconquérir ce territoire. Se méfiant presque, comme si elle ne voulait pas s'épuiser à coloniser une terre qui demain sera de nouveau en éruption.



Tolbachik, septembre 2005 (photographie : Claude Humbert)

Tolbachik, septembre 2005

Tolbachik, septembre 2005 (photographie : Claude Humbert)

Tolbachik, septembre 2005

Tolbachik, septembre 2005 (photographie : Claude Humbert)

Tolbachik, septembre 2005

Tolbachik, septembre 2005 (photographie : Claude Humbert)

Tolbachik, septembre 2005

Tolbachik, septembre 2005 (photographie : Claude Humbert)

Tolbachik, septembre 2005

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Bibliographie : 

 - VLODAVETZ V.I. and PIIP B.I. (1959) : Catalogue of the active volcanoes of the world, part VIII : Kamchatka and continental areas of Asia.
 - GIPPENREITER VADIM (1992) : Kamchatka. Les volcans, Éditions Atlas. Ouvrage en français, 192 p.
 - Active volcanoes of Kamchatka, vol. 1 et 2, Editor Fedotov, Nauka publishers, 1991.
 - Site internet : http://www.kscnet.ru/ivs/volcanoes/holocene/main/textepage/tolbachik.htrnl


Vue satellite : 

Carte : 

La péninsule du Kamchatka et ses volcans.

Dominique Decobecq

  LAVE n° 125 - Mars 2007