Le tour du monde en 80 Volcans
Les fiches volcans : Sangay
Les fiches volcans : Sangay

 
Volcan n°  : 1502-09=
Situation   : à l'est des Andes équatoriennes
Pays             : Andes équatoriennes,
                         Équateur
Altitude      : 5 230 mètres
Type             : Strato-volcan
Latitude     : 2, 002° Sud
Longitude : 78, 341° Ouest


Situation : 

        Surnommé " le volcan fantôme ", le Sangay ne laisse apparaître que très rarement sa silhouette blanchâtre. Isolé dans un immense parc de 570 km², c'est un grand strato-volcan recouvert de neige qui se situe à environ 200 km au Sud de Quito. Plusieurs sommets volcaniques l'entourent : le Tungurahua ( 5 016 m ), l'Altar ( 5 319 m ) et le Chimborazo ( 6 310 m ).

Activité : 

        Depuis plusieurs centaines d'années, le Sangay est en activité quasi permanente et se caractérise par une activité strombolienne et des explosions de cendres issues d'un des trois cratères sommitaux. Cette activité est de temps en temps accompagnée par des émissions de coulées de lave. En août 1976, six randonneurs ont été touchés au sommet par des projections de bombes entraînant la mort de deux personnes.
        Lors de notre passage en juillet 1999, le Sangay expulsait toutes les 20 à 30 minutes dans l'air un panache de cendres blanches à plusieurs centaines de mètres de hauteur sans aucune lueur d'incandescence.


Carte : 



Accès : 

        Ne pas entreprendre le trekking du Sangay sans guide. Le plus facile est de rejoindre, en bus, la ville de Riobamba où plusieurs agences proposent leurs services. La plus sûre est sans nulle doute celle de Marcelo Puruncajas (l'un des meilleurs guides d'Équateur) qui vous fournira matériel de trekking, nourritures, porteurs, chevaux, bottes? Pour le contacter : Andes Trek, Colon 22-25-10 de Agosto, Riobamba ; Internet : ppurunca@ECUA.NET.ec De 7 à 8 jours de marche sont nécessaires pour l'ascension : 3 jours aller jusqu'au pied du volcan, " la playa " ; 1 jour pour l'ascension du volcan (départ de nuit sur une pente très raide ) ; 3 jours pour le retour via Riobamba .

Période : 

        À cause des précipitations abondantes, les périodes de juin, juillet et août sont moins propices à la réussite de ce périple. Privilégiez donc les mois de décembre à février pour une saison plus sèche.

Vue satellite : 


Thierry Dockx

  LAVE n° 88 - Janvier 2001

Réactualisation février 2006