Le tour du monde en 80 Volcans
Les fiches volcans : Inielika
Les fiches volcans : Inielika

 
Volcan n°  : 0604-09=
Toponyme : Inie Lika, Inerika, Wolo Inielika
Situation   : Île de Flores,
                        Petites îles de la Sonde

Pays             : Indonésie
Altitude      : 1 559 mètres
Type             : Complexe volcanique
Latitude     : 8, 73° Sud
Longitude : 120, 98° Est




Contexte géologique : 

        L'île de Flores est située sur la ligne de subduction de la plaque Indo Australienne sous la plaque Eurasienne. En ce lieu, la plaque australienne se déplace de 7,5 cm/an vers le nord tandis que l'île de Flores se déplace elle même en direction du nord à raison d'une vitesse moyenne de 0,5 cm/an. C'est dans ce contexte tectonique qu'apparaissent les premières traces de volcanisme dans la région de Bajawa, il y a environ 4 millions d'années.
        Durant le Pliocène, une activité volcanique, sur un système de failles orientées Sud-Est/Nord-Ouest en plein centre de l'île de Flores, va engendrer tout d'abord les coulées basaltiques de Maumbawa aux alentours de 3,37 Ma. Vers 2,73 Ma, cette même activité volcanique va ensuite donner naissance à la caldeira de Welas principalement composée de ponces et de tufs tholéitiques.
        Il y a 160 000 ans, la caldeira de Bajawa va se former à son tour, nous laissant des dépôts pyroclastiques ainsi que des laves andésitiques. La majeure partie de l'activité volcanique du Quaternaire va se matérialiser par l'apparition de nombreux dômes et cônes volcaniques : Wolo Bobo, Manulalu, Belu, Mataloko et enfin Inielika.
        L'Inielika se trouve au nord d'un complexe volcanique (la caldeira de Lobobutu) qui s'étire sur une vingtaine de kilomètres de long, selon un axe Nord-Ouest/Sud-Est, autour de la ville de Bajawa. L'édifice situé le plus au sud de ce complexe est le volcan Wolo Bobo dont l'activité actuelle se résume à quelques fumerolles. Autour de l'Inielika, on recense 25 cônes volcaniques auxquels il convient d'en rajouter une autre dizaine autour du Wolo Bobo. Toutes ces formations volcaniques sont regroupées au sein d'une zone géographique qui prend approximativement la forme d'un h minuscule légèrement incliné (voir carte ci-dessous).
        L'Inielika compte huit cratères fortement imbriqués les uns dans les autres, les principaux étant le Wolo Lega (1 550 m), le Wolo Runu (1 538 m) et le Wolo Inielika, point culminant de ce massif volcanique avec ses 1 559 mètres d'altitude. Ces trois cratères principaux se sont formés, il y a moins de 160 000 ans. Cinq autres cratères se sont ensuite édifiés à l'intérieur de deux de ces cratères préhistoriques lors des éruptions de 1905 et 2001. Sur le plan pétrographique, les laves émises par l'Inielika sont des andésites calco-alcalines.
        La ville de Bajawa est également dominée par un imposant volcan andésitique, l'Inierie, point culminant de l'île de Flores avec ses 2 245 mètres d'altitude.



Inielika, avril 2004 (photographie : Joël Boyer)

Inielika, avril 2004

Inielika, avril 2004 (photographie : Joël Boyer)

Inielika, avril 2004

Inielika, avril 2004 (photographie : Joël Boyer)

Inielika, avril 2004

Inielika, avril 2004 (photographie : Joël Boyer)

Inielika, avril 2004

Inielika, avril 2004 (photographie : Joël Boyer)

Inielika, avril 2004

Inielika, avril 2004 (photographie : Joël Boyer)

Inielika, avril 2004

Inielika, septembre 2006 (photographie : Claude Humbert)

Inielika, septembre 2006

Inielika, juillet 2007 (photographie : Jean-Luc Melot)

Inielika, juillet 2007

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Carte : 



Activité historique : 

        La première éruption historique connue de l'Inielika remonte au mois de novembre 1905. Elle fut de nature phréato-magmatique.
        Il faudra attendre près d'un siècle, pour que le 11 janvier 2001, débute une seconde éruption qui se terminera au bout de quelques jours, le 16 janvier de cette même année. Elle a réactivé l'un des cratères de 1905 et en a formé trois autres, l'un de 50 mètres de diamètre pour 10 mètres de profondeur et l'autre de 20 mètres de diamètre pour 1,10 mètre de profondeur. Lors de cette éruption, une fissure de 20 mètres de large et de 300 mètres de long est également apparue au Nord-Nord-Ouest de la zone sommitale de l'Inielika. Le troisième cratère, né lors de cette éruption, se trouve dans son prolongement. Il peut être considéré à juste titre, comme étant l'extension située la plus au sud de cette fissure.
        L'activité éruptive fut de nature phréato-magmatique avec émission de panaches de cendres qui s'élevèrent entre 300 et 1 000 mètres au dessus du volcan. La ville de Bajawa, située à 8 kilomètres de là, fut recouverte d'un dépôt de 0,5 mm de cendres. Des tephras, d'un diamètre n'excédant pas les 50 cm, furent également projetés dans un rayon de 500 mètres autour du cratère. Le paroxysme de l'éruption eut lieu le 13 janvier 2001.
        Aujourd'hui, les cratères de l'Inielika sont remplis par plusieurs petits lacs dont les couleurs varient entre le brun orangé et le rouge sang. La végétation environnante porte encore les nombreuses cicatrices de l'éruption de janvier 2001.



Inielika, septembre 2006 (photographie : Claude Humbert)

Inielika, septembre 2006

Inielika, septembre 2006 (photographie : Claude Humbert)

Inielika, septembre 2006

Inielika, septembre 2006 (photographie : Claude Humbert)

Inielika, septembre 2006

Inielika, septembre 2006 (photographie : Claude Humbert)

Inielika, septembre 2006

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Accès : 

        L'Inielika se trouve au centre de l'île de Flores à 8 kilomètres au nord de la ville de Bajawa, capitale du pays Ngada. Pour faire l'ascension de ce volcan, il faut se rendre au village de Ngoranale. De là, part un sentier traversant de nombreuses plantations de café. Au cours de cette randonnée, on peut également admirer le cône parfait du volcan Inierie.
        Il faut compter une bonne heure de marche pour arriver au sommet. L'accès à ce volcan ne présente aucune difficulté majeure. En revanche, il est conseillé de bien se faire indiquer le chemin ou de prendre un guide local car rien ne permet de repérer ce volcan qui se confond avec le reste du paysage environnant.


A voir aux environs : 

        La région de Bajawa permet également de découvrir de nombreux autres volcans situés à proximité de cette ville : les deux plus importants étant l'Inierie (2 245 m) et l'Ebulobo (2 124 m). De nombreuses sources chaudes, dans lesquelles on peut parfois se baigner, sont également présentes dans la région (Soa, Nage, ...). Enfin, il ne faut surtout pas manquer d'aller visiter le pays Ngada avec ses constructions typiques et ses mégalithes.

Vue satellite : 


Joël Boyer

  LAVE n° 123 - Décembre 2006